Pokerface

Pokerface


Il faisait agréablement chaud dans le bar ce jour là, j'avais un bol avec des fruits secs à ma table ainsi que mon adversaire du jour, un client que je n'avais jamais aperçu.
"Alors, prêt?" me demanda l'homme à l'épaisse chevelure.
"Toujours prêt." repondis je de ma voix de cresselle.
"Bon et bien je vous distribue vos jeux" dit mon bon ami et maitre des lieux, Xavier.
Il deposa deux cartes devant chacun d'entre nous et recula.
bip, biiip. Une tête ou un as. bop, bop. Pas grand chose.
Je souleva mes cartes une à une et en pris connaissant, je n'avais effectivement pas grand chose.
"A toi de parler mon coco!" lui dis je.
L'homme émis un petit rire amusé et déposa des jetons devant lui, pour atteindre la mise de départ.
Toc toc.
Il tapota la table de ses doigts pour indiquer qu'il ne misais pas plus pour le moment. Il verifiait sans doute que je connaissait ce signe.
Je saisi un jeton et le plaça devant moi , puis un second, pour atteindre moi aussi la mise de départ.
Toc toc.
Mon adversaire hocha de la tête, son expression indechiffrable. Xavier rammassa les jetons misés, posa la première carte du paquet devant lui face cachée, puis trois retournée entre moi et l'autre joueur.
Bip. Un trois. Biiip, un as. Biiip biip, une reine et une paire.
Je fixai alors l'as de façon volontairement évidente. Il pensait probablement que j'étais idiot et tomberait probablement dans le panneau pour cette fois. Je picora nonchalement dans le bol de fruit sec, temporisant pour être sur qu'il remarque la carte qui avait mon attention.
Je saisis un jeton de taille moyenne et le déposa devant moi, une mise prudente, pour forcer sa curiosité. Il déposa à son tour un jeton devant lui.
"Je suis." M'informa t-il.
Xavier récupera nos jetons et les mits avec les précédents avant de déposer une autre carte cachée devant lui et une entre nous.
Bip, bip , encore un trois.
Une femme en rouge entra dans le bar. Je la siffla pour plaisanter, elle se retourna, me chercha un peu des yeux et rit aux éclats quand elle me reconnue. C'etait une habituée.
"Eh bien, on a du succès auprès des femmes?" me demanda l'homme visiblement amusé par mes pitreries.
"Je suis exotique! Les filles adorent ça." dis je.
"Et elle a l'habitude, il fait ça à la plupart des clientes régulières." précisa Xavier.
"Oui, j'aime le comique de répétition." ajoutai je. Cette dernière remarque arracha un petit rire à l'homme. Je reporta mon attention sur le poker et remis un jeton devant moi , mon adversaire refit la même chose, et Xavier répéta le rammassage des jetons et la distribution des cartes.
Biiip, biiip, encore un as.
 Je décida de bluffer jusqu'au bout, il ne me croyait probablement assez malin pour ça, et placa devant moi un jeton plus gros.
"Bon et bien je te laisse celle ci , je me couche." dit il en avançant ses cartes sur la table " Tu montre ton jeu?" me demanda il.
"Bien sur que non!" dis je. Les règles m'y autorisait , ça le fera atterire et me prendre au serieux.
"Il sait vraiment jouer en fin de compte. Ou du moins il fait très bien semblant." dit il, amusé à l'attention de Xavier.
"Ca te clou le bec, hien ?!" dis je avant de le railler un peu pour la route.
On joua quelques mains comme celles ci, je gagnais quand mon jeu le permettait sauf parfois où je le laissais gagner volontairement pour ne pas éveiller ses soupçons. Je pouvais avoir une bonne idée de son jeu grace aux sons que déclenchent les cartes quand elles sont posée sur la table(Je ne sais pas comment Xavier s'y prend et je m'en fiche). Je faisais aussi une fois de temps à autres des mises idiotes pour qu'il garde le doute sur mes compétences.

J'attendis qu'il ait une très bonne main et moi une meilleure avant de finir la partie, histoire qu'il soit en confiance. A la fin de la main, nous partions tout les deux avec au moins une paire de valets déja sur la table, ils étaient accompagnés par un trois, un as et un dix.
"Tapis!" dis je de ma voix grinçante. Il était obligé de jouer tout ces jetons si il voulait profité de sa main.
Confiant, il avança tout les jetons qu'il lui restait devant lui.
"Montre ta main" me dit il souriant.
Je souleva ma première carte et la retourna révélant un trois, puis mis un petit coup à la seconde pour la retourner, elle aussi un trois.
Full house de trois par les valets.
"Tu t'es fais plumer!" le raillais je.
Mon adversaire, en bon perdant, ris de bon coeur et m'applaudit. Xavier lui fit une tape dans le dos et rit avec lui.
"Il y a une astuce en fait, je vais te raconter ça autour d'un verre." dit il a mon adversaire pendant qu'il se levait. Ils commencèrent à marcher vers le comptoir.
"Xavier!" appelais je "T'oublie un truc!".
"Ah, bien sur excuse moi, milord..." dit il avec une courbette dont le sens m'échappait. Xavier sortit un biscuit sec de sa poche et me le tendit. Je voleta jusqu'à sa main, attrapa le gateau et regagna mon perchoir pour le déguster tranquillement.
Mon adversaire me regardait, visiblement impressionné par ma personne.
"Je ne savais pas que tu savais dresser des animaux. En fait je ne me doutais pas que quelqu'un ait déja essayer d'apprendre le poker à un perroquet." dit il.
"En fait vois tu, le jeu est truqué" dis Xavier," je lui ai appris à miser en fonction des mains et à bluffer plus ou moins, mais il ne pourrait pas vraiment jouer. Je doute même qu'il saisisse vraiment le concept du jeu ou du mensonge. Ca reste un animal."
He he he...
J'attaqua alors mon biscuit, j'ai faim quand je m'amuse. Le biscuit etait aux raisins secs. Ce fut une bonne journée, j'adore les raisins secs.

 

 

Par Nicolas

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site