Cauchemar ou Rêve ?

Cauchemar ou Rêve ?

 

Tout était blanc. Ce fut la première pensée qui traversa mon esprit encore embrumé. Tout était blanc. Trop blanc. La luminosité me faisait mal aux yeux et j'étais partagée entre le désir de contempler et le peur de me brûler. Ce n'était malheureusement pas possible comme me le rappela un coup bruyant portée à la porte placée dans mon dos. Je n'avais pas un instant à perdre.

Je m'élançais contre la fenêtre et, agrippant le rebord, me laissa tomber sur le sol au milieu d'une rue bondée. Personne ne me prêta attention. Trop pressée pour me poser des questions je couru et me pris les pieds dans ma panique, tombant sur l'un des passants. C'est ce qui aurait du se passer sauf qu'en fait je lui passai au travers, lui continuant son chemin sans m'accorder un regard.

Perplexe par mes trouvailles, j'arrêtai ma course afin de contempler mes options et l'énigme que l'univers semblait me poser. A ce moment la fenêtre par laquelle j'étais passée explosa en éclats. Une énorme masse sombre avait bondit et retomba lourdement sur le sol. Je me rappelais alors de ma fuite en contemplant béatement le monstre dressé dans toute sa superbe.

La peur me repris à la gorge et cette fois je repris ma course sans me préoccuper des passants immatériels. Entendant un grognement derrière moi je réalisai que la bête continuait sa traque. Soudain je me senti tomber et immédiatement un souffle effleura mon dos. Comprenant ma fin proche je m'imaginai alors voler au dessus des têtes et hors d'atteinte, je voyais presque ma forme dans les nuages. Tout d'un coup je fusait dans les airs à toute vitesse et réalisai que j'étais devenue ma projection fantasmée.

Je souris, soulagée au delà des mots d'avoir échappé à mon poursuivant et me laissai goûter l'intensité d'un vol dans le ciel. Émerveillée devant le spectacle du mondes au dessus duquel j'avançais, je repris espoir dans mon avenir proche. Bien sûr, rien de ce qui m'étais arrivé jusque là n'étais sensé mais je repoussai les questions qui assaillaient ma raison avec la conviction que j'évoluais en fait dans mon propre rêve.

Soudain je m'écrasais au sol comme si j'avais été momentanément paralysée. Une forme se dressa devant moi, menaçante. Reconnaissant le monstre je lui lançait avec légèreté « Je sais que je suis dans un rêve tu ne peux pas me tuer. » Avec un sourire il me répondit « En effet, tu es dans MON rêve et ma patience vient d'être récompensée. »

D'un coup une mâchoire se referma sur ma gorge et je ne sus plus rien.

 

 

Maewenn

Commentaires (2)

1. Geoffrey 23/10/2013

Hoho, la chute est très bonne. C'est fluide, narratif, onirique, tout en gardant un côté récit lovecraftien (léger) assez touchant. Bel échange entre ressentis et descriptif.

Sur le côté plus critique, il y a beaucoup de "maladresses" au niveau de la syntaxe. Ce ne sont pas des grosses impasses, juste beaucoup de " *pause* ha. mhm." dans la lecture... Je crois que c'est un soucis de concordance des temps, mais je laisse ceux résidant en France se pencher là-dessus plus avant.

En même temps, c'est un texte chronométré. "There's only that much you can do about it."

2. Nicolas 22/10/2013

A l'exeption de "perplexe par mes trouvailles" , l'anglais semble n'avoir fait que des dégats modérés. Néanmoins si tu ecrit en anglais je serais curieux de voir un texte "dans ton élément".

Je réitère à propos de projection, il fait grincer des dents quand il est utilisé dans ce contexte car il est tellement technique et rationnel(après c'est peu etre moi qui fait une fixette hien). J'ai lutter très fort pour pas m'en servir comme ça ˆˆ

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site