Coins de Table

Et voici, en vrac, mes "coins de table"... Pour les situer un peu, ils me viennent souvent dans le train, le matin en allant travailler. Ou simplement devant une image, un souvenir, un sentiment immense et éphémère...

Cristalisons les choses, celles-ci sont si fragiles.

 

 

Coins de Table

 

« Et sur mes lèvres reste,

La fragrance intolérable de ton regard »

 

2008, Pour les Hides

 

« Le rêve se brise en milles larmes de glace,

Lames d'étincelle crépitant au sol,

Pour mourir sans parole »

 

2008, Pour les Hides

 

« La corde qui grince et pend,

De l'arc noir qui se tend

Ma tête sera-t-elle la flèche ?

Des derniers frémissements

L'air siffle au passage de la pointe

S'enfonçant au plus profond de l'inconscience »

 

2008, Pour les Hides

 

« J'aime à parler d'écriture vague, car l'inspiration c'est comme l'océan sur la grève.

Lorsqu'on pense la voir venir nous lécher les pieds, elle nous emporte dans un torrent d'écume

et lorsque qu'on pense enfin la saisir, elle se retire déjà »

 

Nov. 2011

 

« Pourquoi l'amour est-il si banal ?

Ne peut-il pas essuyer les étoiles,

Et en faire tomber la poussière ?

Faire du rodéo sur les nuages,

Et en faire pleuvoir des mirages ?»

 

Nov. 2011

 

« Là où les mots s'emmêlent, le coeur persiste. »

 

Sept. 2011

 

« Refermez les montagnes,

Stoppez le vent.

 

Mes yeux se ferment

Le monde disparaît,

Tout sombre.

 

Rangez les vallées,

Dissipez les nuages.

(Car je me meurs.)

 

Plus rien n'existe,

Plus rien ne vit,

Dès que je ferme les yeux. »

 

Oct. 2011

 

« L'imaginaire se dérobe toujours lorsqu'on comprend que le train qui part n'est pas le nôtre... »

 

Nov. 2011

 

« Car dans les remords nous trouverons l'absolution,

Des souvenirs mornes et d'un passé en perdition. »

 

Fév. 2010

 

« Essuyer les étoiles pour en faire tomber la poussière »

 

Nov. 2011

 

 « Là où le soleil pleure, de ses larmes naît milles étoiles qui parsèment mon ciel chaque nuit. »

 

 Nov. 2011

 

« Thé au citron

Chocolat tout mignon

Une après-midi de révisions »

 

 Juin. 2011

 

« L'Ange partit haut dans le ciel nocturne, révelant sa nature véritable :

tâche de lumière dans un ciel noir et tourmenté, envoyé par le Céleste pour déchaîner

l'Apocalypse et réduire à néant toute chose. Pour s'anéantir lui-même...»

 

 Fev. 2006, futurement dans "Les Elémentaux"

 

« Mais tant que tu voles, tant que nous cherchons,

Alors un jour, toujours, nous nous retrouverons. »

 

2010

 

« Poussière d'étoile

Songe d'été

Déjà s'éloigne

Luciole dorée »

 

2011

 

Marais se dispersent
Le vent les traverse
L'eau devient lipide

 

15 nov. 2012, Sèvres

.

.

.

 Licence Creative Commons

Tous textes publiés sur ce site est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Merci de me contacter pour toute demande de ré-utilisation, modification, etc...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site