VII.Image

VII. Image

« Quand on éteint la lumière… »

 

Le noir est beau. La fatigue est belle.

J'ai longtemps erré dans ces eaux de ciel...

L'aurore était une dentelle,

Les gouttes, trainées de blanc ;

C'était le crépuscule du temps,

Figé, comme un lac d'antan

Glacé en courbes vermeilles...

 

Le noir est beau. La fatigue est belle.

L'onde amoureuse s'estompe en crécelle...

Le blanc m'envahit,

Pire que les ténèbres ;

Dans un trop plein de vie,

J'ai choisis le chemin où l'on se perd

Sur des chardons ardents...

 

Le noir est beau. La fatigue est belle.

J'ai abandonné le rêve devenu blême...

La neige fanait, la Seine

Coulait après la chance ;

Je plonge sans penser...

Je ne veux plus me préoccuper

De ces jeux d'apparences...

 

Le noir est beau. La fatigue est belle.

Le blanc te pique, jusqu'à l'étincelle

Qui ravive ton rêve !

Tout retrouve son sens,

Tout est âme sœur ;

La silhouette élégante danse,

Charmant tes pleurs,

Elle brûle le voile

Et marque ton cœur

D'une étoile

D'espoir... Peut-être ?

 

Mais le noir est beau. La fatigue est belle.

Et comme un sot, on perd l'étincelle...

Blanc éternellement cruel,

Chaud toujours étouffant,

Seul le vide est reposant,

Et même les rêves deviennent blancs

Lorsque l'on se réveille...

Le 19 Janvier 2013,

à Bicester.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site