Orgueil & Préjugés - J.A.

Orgueil et Préjugés - Jane Austen (1813)

 

 

 

COUP DE COEUR !    

 

 

Autant entrer directement dans le vif du sujet. J'ai lu ce livre après avoir vu ses deux adaptations cinématographiques :

- une série très complète et fidèle réalisée par Sue Birtwistle et Simon Langton avec le sublime Colin Firth et la Blanche Neige radieuse Jennifer Ehle

- ainsi que le film bien moins complet de Joe Wright, avec la célèbre Keira Knightley et l'adorable quoi que trop bégayant Matthew Macfadyen

Je ne suis pas ici pour exprimer mon avis sur le talent d'acteur, heureusement. N'étant pas une grande fanne de Keira Knightley, j'aurais peur de m'entraîner dans une critiques inconstructives et globalement décevante... Néanmoins, sa prestation n'est pas si mauvaise une fois ses petits débordements très modernes dépassés.

En bref, j'avais adoré ces deux oeuvres (le cliché de la célibataire avec le pot de glace devant un film à l'eau de rose parlera à certaines, j'en suis certaine ;)  ) et me suis donc dit pourquoi pas lire le livre pendant que j'y suis ? J'ai eu la une excellente idée. Cette oeuvre est belle, cynique, drôle, critiques, et terriblement bien écrite. Suspens, amour, machinations, analyse sociale d'époque, etc... Tout y est.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas du tout cette oeuvre, en voici un bref résumé :

Elisabeth Bennet est la seconde fille dans une famille bourgeoise comptant cinq enfants. Sa mère est névrosée, délicieusement insupportable, et frôle parfois la disgrâce dans une société où tout est codé. De l'habillement aux manières, en passant par les discours et l'éducation, cette société stricte ne pardonne aucun écart. Son père, désinvolte, n'aime ni la ville, ni ces faux-semblants que se donnent nobles et bourgeois. Cependant, des éclairs de bienséance semble le prendre parfois, ne condamnant pas sa famille à vivre dans la classe populaire.

Ils vivent à la campagne, et la vie suit son cours jusqu'à ce qu'un noble du nom de Bingley ne s'installe dans le plus grand domaine de la région. S'enchaînent alors des bals, des réunions et de multiples rencontres où chacun et chacune, derrière leur masque de politesse courtoise, cherchent à faire leur place dans la haute société représentée par cet homme, sa famille, et son bon ami Mr. Darcy.

Jane Austen à l'art de disséqué et analyser cette société plaquée d'apparences et de coups-bas. Elle pointe du doigt et dénonce la bêtise de chacun des classes sociales, prone les valeurs d'indépendance et hauteur d'esprit, bref, tout ce qui devrait selon les codes officiels, être la part belle des noblios.

Une oeuvre délicieuse à suivre pour qui à l'esprit critique et curieux, terrible pour qui aime les histoires d'amours aux accents d'interdits, et majestueuses pour sa happy-end vraiment complète.

 

Je conseille vivement aux intéressé(e)s de d'abord voir le film avec Keira Knightley, puis la série avec Colin Firth (qui sublime Mr Darcy !!), avant de lire le roman de Jane Austen qui termine ce cycle en apothéose.

 

Cathy

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site